Organisation des ateliers

1/ Accueil, présentation 

L’accueil est le moment convivial durant lequel chacun se présente et où un climat de confiance est instauré. C’est également le temps de poser les bases et les règles : notions de respect, d’écoute et de bienveillance. Création d’une cohésion de groupe dans le cas d’un atelier sur plusieurs séances.
Je propose éventuellement des jeux brise-glace pour engager les présentations, afin de lancer l’imagination et entamer la phase de « maturation ». Ces jeux permettent aussi que cette présentation soit plus ludique (surtout pour les plus jeunes).
Durant cette phase, j’aborde aussi la thématique et la structure de l’atelier.

2/ Jeux d’approche et d’écriture

C’est une phase d’introduction ludique et en douceur à l’écriture pour préparer le terreau propice à la création. Suivant les âges, je peux également proposer des jeux mimés ou combiner écrit et dessin, qui sont des moyens de lancer l’imagination.
Les jeux sont définis aussi en fonction de la proposition d’écriture. Ils sollicitent l’émergence d’idées et sont utiles pour cerner le profil créatif de chacun.
Les jeux de recentration et de méditation favorisent l’attention. Ils permettent de faire le vide, ce qui est propice à l’accueil de la créativité. Ils peuvent être pratiqués en début d’une séquence, celle d’écriture par exemple, ou à tout moment où le groupe a besoin de retrouver une certaine sérénité.

3/ Proposition d’écriture

Les consignes sont expliquées, je donne des exemples précis. Les 5 sens sont précieux et seront exploités comme support à la créativité :

  • Visuel : photo, image, dessins…
  • Auditif : musique, sons, lecture à voix haute…
  • Gustatif : aliment, boisson, épice…
  • Olfactif : épice, arôme, parfum…
  • Tactile : tissu, texture…

4/ La rédaction 

C’est le moment de la résolution du « problème ». Durant cette période de rédaction en « solitaire » pour chacun, j’interviens, si nécessaire, pour aider à identifier les problèmes, les besoins pour avancer et trouver les solutions d’écriture.

5/ Lecture et partage

Cette phase de partage des créations est très importante. Elle est la synthèse personnelle et collective. C’est la finalité cachée de l’atelier, le bénéfice retiré pour l’auteur en herbe.

6/ La clôture de l’atelier

Dans le cas d’une séance unique, c’est l’étape finale durant laquelle on partage les ressentis en quelques mots. C’est aussi le moment où je conclus de manière positive sur le résultat. Dans le cas d’atelier sur plusieurs séances, j’en profite pour donner éventuellement des « devoirs », sans oublier bien sûr de demander à chacun son ressenti et ce qu’il attend de la séance suivante.

Pendant des périodes festives, l’atelier peut se terminer sur la lecture d’un conte, par exemple.