Pièces détaillées

Chez un éditeur, à Pôle emploi, dans la rue, au théâtre, aux pompes funèbres… dans cette succession de sept scènes, tout est comédie, tout est possible, et l’être humain doit composer avec l’absurdité et l’ironie de sa condition.

BOD éditions

Commander version e-book



EXTRAIT

Une consultation pour rien

« Le patient entre en scène, où le médecin l’accueille, près de la porte.

MÉDECIN. ‒ Bonjour, M. Dumas.

PATIENT. ‒ Bonjour, docteur Delamarre.

MÉDECIN. ‒ Je vous en prie, M. Dumas, asseyez-vous.

PATIENT. ‒ Merci.

MÉDECIN. ‒ Ça fait longtemps que nous ne nous sommes vus. Alors, que se passe-t-il ?

PATIENT. ‒ Rien, pourquoi ?

MÉDECIN. ‒ Eh bien, si vous êtes là, c’est que quelque chose ne doit pas aller.

PATIENT. ‒ C’est pourtant vrai.

MÉDECIN. ‒ Vous ne vous sentez pas bien ?

PATIENT. ‒ Si, enfin, je crois. Mais vous avez raison. Si je suis là, c’est que je dois être malade.

MÉDECIN. ‒ Vous avez mal quelque part ?

PATIENT. ‒ Pas vraiment. J’ai bien une petite douleur en bas du dos, mais rien d’insupportable. C’est embêtant de ne pas me souvenir pourquoi je suis venu vous consulter.

MÉDECIN. ‒ Nous allons essayer de le découvrir, que vous ne soyez pas venu pour rien, et que vous ne repartiez pas sans rien, si vous avez quelque chose. Alors, dites-moi, vous avez fait quoi ou mangé quoi, ce matin ?

PATIENT. ‒ Maintenant que vous en parlez, il m’est arrivé une chose étrange ce matin. Je prenais mon petit déjeuner avec ma femme…

MÉDECIN. ‒ J’ignorais que vous aviez une femme.

PATIENT. ‒ Moi aussi, figurez-vous, mais il semble que ce soit le cas.

MÉDECIN. ‒ Eh bien, ce n’est pas rien ça ! Et vraiment, vous ne vous en souveniez pas ? (…) »